Aujourd’hui, nous avons souhaité partager avec vous ce que notre quotidien chez Febex nous offre. Parmi les profils complémentaires qui constituent notre équipe, Yan est le passionné qui a su atteindre l’un de ses rêves en août:

« La Transvalaisanne est un projet sportif et humain qui consiste à relier les deux extrémités du canton du Valais, en course à pied, en empruntant des chemins alpins se trouvant sur la rive gauche du Rhône. Un itinéraire magnifique, au cœur des Alpes Valaisannes, partant de la source du Rhône, au pied du glacier du même nom, pour regagner le bord du lac Léman. Un tracé exigeant d’environ 330 km et 23’000 m de dénivellation positive. La Transvalaisanne a été imaginée pour vivre pleinement la passion de la montagne, l’attachement aux racines valaisannes et le désir de partager des instants forts en émotions.

 transvalaisanne-symboleYan et Ryan sur le parcours de la transvalaisanne

Les deux pionniers, Ami et Raymond, s’étaient lancés le défi de réaliser ce projet en 6 étapes successives. En restant fidèles à un esprit de cordée, les deux compagnons avait décidé d’être solidaires tant dans la réussite que dans l’échec. Après deux tentatives manquées en raison de problèmes physiques, le projet s’était un peu endormi. 25 ans plus tard, ils nous ont légué leur bébé. C’est dans le même esprit, avec des motivations identiques qu’avec mon ami Ryan nous avons voulu poursuivre leur aventure. A la différence que nous souhaitions réaliser l’itinéraire en une seule étape afin de vivre et de partager notre passion de la montagne, de jour comme de nuit. La transmission du témoin entre les deux générations s’est faite avec beaucoup de passion et de respect. Une première tentative moderne avait échoué en septembre 2014. Une seconde tentative en août 2015, nous a permis de réaliser notre rêve et celui des pionniers. L’histoire de la Transvalaisanne était enfin écrite.

transvalaisanne-lacs

Yan et Ryan surplombent le lieu de l’arrivée: Saint-Gingolph

Les sentiments qui m’animent après cette réussite sont intenses. C’est très difficile pour moi d’avoir un ressenti sur la performance purement sportive tant les aspects humains ont eu la main mise sur cette aventure. La réussite sportive de ce défi tient à l’implication d’hommes et de femmes qui ont ouvert leur cœur et fait don d’eux-mêmes pour écrire une magnifique histoire, pour créer une réussite humaine. Je retiens au plus profond de mon cœur le regard, les mots et les gestes des pionniers qui étaient dignes de ceux qu’un père porte à son fils. Je retiens le dévouement, l’implication, la compréhension de ma famille, de mes amis. Je retiens la présence d’inconnus, sensibles, portés par l’émotion et qui sont devenus l’espace d’un instant des amis proches… Je retiens surtout cette énergie positive rare et forte générée par l’ensemble des participants à cette aventure. Une énergie qui a dépassé l’imaginable et qui a propulsé tout le monde sur un nuage de bonheur. Une énergie qui a permis à toutes les personnes de se trouver sur des longueurs d’ondes parfaitement alignées, avec un degré de compréhension et de respect incroyable, avec une envie d’offrir sans limites, sans calcul, dans une spontanéité sincère et émouvante. Une énergie telle que l’espace d’une aventure, il a été possible d’oublier tous nos maux, de vivre et s’épanouir sans retenue. »

En côtoyant Yan chaque jour chez Febex, il nous a offert la chance de découvrir cette aventure, et ouvert à des émotions et des passions peut-être encore inconnues en nous.